Brain Gym … et la danse !

Du Brain Gym né de la danse…

D’une passion qui m’est chère et nécessaire, j’en découvre une autre qui fait écho, qui résonne tel une évidence, un outil aussi humain, proche de l’être dans toute sa splendeur, son intériorité, valsant parfois entre sourire, force et fragilité. Un parcours Brain Gym est à mes yeux, en tant que Chorégraphe et Accompagnant en Brain Gym, comme une danse à l’état naissante, à savoir une traversée « profonde, pleine de symboles».

Lorsque je ressens cette pratique créatrice et quand j’observe les divers publics auprès de qui je travaille et partage, j’y vois du subtil qui touche l’intergénérationnel permettant d’aller vers davantage d’autonomie, de semer des élans tel des « phénix renaissants », des verbes créateurs, des ressentis et des mises en mouvement. Quelque part guider/ s’autoguider dans son chemin de la façon la plus juste et joyeuse qu’elle puisse être, quelque part tel un « Jeu ». A savoir composer, rebondir et à tout moment si besoin faire une pause pour reprendre quelques activités de l’éducation kinesthésique ayant un impact quasi instantané, afin de stimuler quelques « battements d’ailes » et d’autant plus s’envoler…

J’amène le Brain Gym dans une clinique spécialisée dans l’obésité, en résidence séniors, auprès d’adolescents rencontrant des difficultés dans l’apprentissage ou vivant dans un contexte compliqué. Je propose parfois quelques mouvements des plus simples auprès de bébés, qui saisissent certains exercices ludiques avec sourire et candeur. Auprès d’enfants ayant des troubles du langage, je propose des ateliers partagés avec les professeurs, comme des outils qu’ils peuvent pratiquer durant les temps de pause et en amont de la transmission.

  • En résidence séniors, quelques mouvements du module Dynamique de mouvements afin de délier des tensions corporelles, mais également certains exercices Brain Gym qui viennent compléter les ateliers mémoire qu’ils pratiquent au sein de l’établissement.
  • En clinique spécialisée, je propose des séances individuelles et groupales, les patients définissant leurs projets, leurs objectifs qui font sens, avant d’être enveloppée par une séance type d’Educ-K. L’évolution de tous est certaine, il y a un réel avant/après. Le plus beau cadeau étant, au-delà du bien-être des patients, qu’ils utilisent entre les séances leurs exercices que j’appelle « chouchous », à savoir ceux qui résonnent durant les séances. C’est beaucoup, pour certains patients qui doucement vont vers davantage d’autonomie. Chaque séance perdure et s’infuse clairement à l’extérieur.

Souvent, lorsqu’il me reste du temps, je propose une danse douce, déliée, improvisée, parfois et selon l’énergie du groupe, plus rythmée. Un temps d’expression corporelle tel un bonus symbolique, permettant encore d’aller plus loin dans son élan. Si un temps dansé se rajoute le temps d’une musique, je prends le temps de marquer une pause avec le groupe, afin que cela reste un réel bonus à ce processus d’accompagnement, de guérison qui nous passionne, le Brain Gym. L’espace verdoyant est suspendu au cœur de la clinique, permet par bribes de rajouter un peu de Land Art ou un temps possible de travail à l’extérieur. Si la séance se ponctue par le Land Art, l’idée est toujours que ce soit un moment créatif en lien avec la séance. Chacun partage alors quelques symboles liés à sa composition, clairement reliée à son cheminement. Cela renvoie quelque part au stage Cercles de vision ou pour tout professionnel Brain Gym, à de beaux souvenirs intemporels de nos certifications, là où chacun pouvait enrichir par la créativité et le partage, sa sensibilité.

Enfin il y a la danse-thérapie, en Centre Medico Psycho pédagogique et au sein d’autres établissements, comme les cours de danse que j’assure dans les Maisons pour tous de Montpellier. Le Brain Gym permet dans ces espaces, d’ouvrir ou clôturer une séance, tout comme le balayage des méridiens entre autres. Des activités riches et complémentaires à la danse, le tout restant accessible et adapté à tous. Nous apprenons de chacun, de toutes les générations, tout comme sur soi perpétuellement. Le mouvement est la clé de l’apprentissage, d’un bien être et d’un accomplissement absolu. Un lien se fait entre la danse et le Brain Gym. Ils sont pour moi indissociables aujourd’hui, au sein de mes différents lieux d’intervention. Il s’agit d’une rencontre pour moi, pour tous. Le tout, au cœur et à corps des ressentis, d’activités éducatives, motrices, subtiles, en lien avec l’humain, l’équilibre. Le Brain Gym permet quelque part « de danser sa vie », de saisir tout contraste, de mettre en lumière quelques nuances et d’accéder aux possibles de son crayonnage des plus essentiels.

David Azéma